5 novembre 2019 1 Commentaire

Équateur : entre ciel et montagnes

Dernier volet de notre périple en Équateur qui vous emmènera dans la « sierra » entre montagnes à 6000m et volcans, beauté éternelle même après extinction.

Nous voilà donc embarqué dans le périple au chimborazo, plus haut pic d’équateur et seul à sauter la barre des 6000 mètres. Notre point d’amarrage se trouve à Riobamba à quelques kilomètres de la. Grande bourgade sans intérêt si ce n’est sa montagne. Ça tombe bien on est là pour ça. Un réveil au aurore pour prendre le premier bus est soi-disant nécessaire pour se rendre sur les flancs du chimborazo. Retour d’expérience : en fait pas du tout, cela dépend seulement de votre volonté d’aller à plus de 5000 mètres ou pas. Dans notre cas ce ne fut pas le cas…mais tant pis. Le bus nous dépose vers 4000 mètres d’altitude à l’entrée du parc du chimborazo. Le vent est d’une violence extrême, notamment par rapport à la ville qui se situe bien plus bas. De surcroît nous sentons rapidement que nous ne sommes plus accoutumés à l’altitude. Un comble après des mois à se les peler à plus de 4000 mètres ! Mais nos dernières semaines au niveau de la mer ont réduit notre sang à un vulgaire mélange de gens des plaines…

Au bout de quelques minutes de marches, avec le vent et le froid, l’effort devient intense, surtout pour moi. La vue du volcan, majestueux avec sa cime enneigé, est quand même d’un large réconfort… Mais pu*** que c’est dur de monter !! Arrivé vers les 4700 mètres et après environ 2 à 3 kilomètres je n’en puis plus et, non comptant se reprendre notre souffle, nous nous arrêtons net. L’atmosphère et le soleil nous gratifieront d’un splendide halo que nous observerons pendant un long moment. Fatigués par notre « Ascension » nous redescendons d’un trait. Le froid et le vent ont forcis et c’est le moment d’aller se mettre au chaud dans un bus pour redescendre…bus que nous attendrons une heure mais soit !

IMG_20190911_084113IMG_20190911_084346IMG_20190911_091123 IMG_20190911_104207

Heureusement notre deuxième expérience de montagne en Équateur sera bien moins dur et plus sympa ! Après notre expérience dans la jungle nous rejoignons nos compères de voyages Thomas et Laura à Latacunga départ du trek de trois jours au volcan Quilotoa. Après une soirée billard où la Belgique mit un sévère 3-0 à la France (vous la méritez celle la !), nous partons pour Sigchos première étape de notre trek. La marche n’est pas très difficile et passe par différents paysages tous aussi beaux les uns que les autres. Certaines portions passent même plus pour une balade dans la plaine qu’un trek et c’est très agréable. Notre premier stop se fait donc à Isinlivi ou notre hôtel est le plus bel hôtel que l’on ait fait dans tous nos treks. Il a même un spa ! Et ce n’est pas tout…en plus du spa l’hôtel comprend dans son offre dîner et petit déjeuner ! Et café, thé offert à volonté ! Tout ce que nous avons à faire c’est posé nos fesses et profiter. Dur dur la vie… Nous ne nous faisons pas prier pour aller au spa et au hammam pour récupérer de notre marche. Si tout les treks étaient comme ça… Le soir venu, après l apéro évidemment, nous degustons le succulent repas préparé avant de nous lâcher sur tout les jeux (oui ils proposent aussi ça !) en libre service. Le twister bourré reste un must. On a fait une sacré impression dans l’hôtel je vous le dis !

t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2694 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2704 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2712 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2716 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2717

Deuxième jour, réveil tôt pour une marche tout aussi agréable que la veille. Un peu plus longue mais avec une difficulté égale. Nous traversons toute la vallée séparant les villes d Isinlivi et Chugchilan où notre nouvel hostel est moins bien que la veille…pas de spa ça compte maintenant…mais très bien pour passer notre fin de journée et soirée ! Le repas est compris dans le prix ainsi que le petit dej, nous n’avons donc qu’à mettre les pieds sous la table encore une fois ! Pour notre dernier jour de marche nous partons tôt car du gros gros orage est annoncé au Quilotoa dans l’après midi. Quelques heures de marches, où nous aurons l’occasion de se faire attaquer par un papi mécontent que le chemin passe par sa maison, avant d’arriver au cratère du volcan. Et la, mes aïeux, on ne nous a pas menti, la vue est in-croy-able ! Pour Caro et moi c’est aussi l’occasion de cocher la case « voir le cratère d’un volcan en activité ou avec son lac interne ». Il fait froid, le vent souffle fort mais la vue est si folle que vous ne voulez pas partir. Je vous laisse juge sur les photos, mais voir ceci en vrai est fabuleux.

t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2727 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2743 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2740 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/G0082827 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2844 t/sdcard/DCIM/102GOPRO/GOPR2770

Au bout d’un moment nous continuons tout de même notre marche car le froid se fait de plus en plus pressant et fort. Nous déciderons tout de même de déjeuner sur les bords du cratère pour profiter encore de la vue. Une fois terminé il est temps d’aller choper le bus et un peu de chaleur. La chance étant toujours avec nous, on nous informe que le bus ne passe pas, ou aléatoirement, à cause du marché local dans la ville voisine. Un taxi plus tard, nous attrapons le bus, full, on nous passerons le trajet assis dans l’allée. Nous arriverons finalement à notre hôtel à latacunga où une douche chaude et une sieste ne seront pas volées ! Le soir la France voudra sa revanche au billard mais rien n’y fait et la Belgique enchaîne les victoires comme des perles…une bien belle soirée donc !

Ainsi s’achève notre tour d’équateur entre cote, sierra et selva (cote montagne et forêt) après un peu plus d’un mois passé dans ce pays en comptant les Galápagos. C’est sur un sentiment d’incompréhension que les gens zappe ce « petit pays où il n’y a pas grand chose » que nous nous dirigeons vers la colombie voisine. Une chose est sûr, l’équateur est peut être bien plus petit que ses voisins mais sait offrir autant de découvertes, de joies et de rencontres que tout ce que nous avons fait pour le moment. Alors si vous lisez ces lignes et que vous prévoyez un voyage en Amérique latine, mettez l’équateur dans l’équation, vous ne serez pas déçu !

Une réponse à “Équateur : entre ciel et montagnes”

  1. Sarah 8 novembre 2019 à 15 h 00 min #

    Bonjour, j’espère que vous vous portez bien. Vos aventures sont superbes, comme toujours ! Ces paysages sont à couper le souffle ! Vous faites un beau groupe d’amis ensemble. Bisous, ciao ;)


Laisser un commentaire

Englishfinaltask00 |
Odyssée Australe |
goodnightinfrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Arpenteurs des Villes &...
| Costa Rica - Pérou - 2019
| Voyage Japon Insolite